J’ai sorti mon joli pull

Coucou les filles ! Brrr il fait froid par ici, pas chez vous ? En tout cas en Dordogne on sort nos pulls. Et pour ma part, je sors LE pull ! Celui que vous avez vu sur ma whishlist. Je bavais devant depuis un bon moment, et la vague de froid survenue ces derniers temps était l’excuse parfaite pour céder à la tentation. J’en suis complètement amoureuse, contrairement à mes camarades masculins qui le qualifient de « vieux pull de vieille ». Mais qu’importe, il est doux, il est chaud, il est fluo, il a un p’tit côté péruvien, bref, je l’aime. Forcément, l’idée du nail-art associé m’est tout de suite venue en tête. Ni une, ni deux, à peine mon gros pull enfilé, je me peinturlurais les ongles dans des tons assortis. Voilà ce que ça a donné.

En plus, entre mon coup de foudre pour ce pull, et la réalisation de ce nail-art, je me suis aperçue que notre Pshiiit nationale, la reine de l’acétone et des paillettes, avait le même ! C’est trop fifou !

Associer un nail-art à un vêtement c’est bien gentil, mais quand on ne porte pas le vêtement en question ça peut faire étrange. En l’occurrence  ces ongles sans le pull je trouve ça très moyen, mais l’assortiment à fait son effet ! J’ai utilisé le Kiko holographique doré en base, quant aux chevrons, ils sont réalisés grâce au Licorice d’Essie, et la touche fluo est apportée par les néons LM Cosmétic que je vous présentais en splatter il y a quelques mois.

Une galaxie au bout des doigts

Bonjour les filles !  J’espère que vous avez la forme malgré le temps un peu pourrave qui terni nos vernis. Pour ma part, j’ai profité d’une apparition furtive du soleil pour claquer quelques photos de mes ongles (oui, « claquer de la photo » c’est une expression qu’utilise mon papa, donc je sais pas si ça se dit mais j’le dis). Depuis un bon moment je voulais tenter un nail-art intergalactique. Pour le réaliser, j’ai appliqué deux couches du Dive Bar d’Essie, sauf sur l’annulaire ou j’ai opté pour l’Ozotic 505 histoire d’apporter un petit côté magique, puis j’ai tamponné un peu de Kiko holo bleu et de Nail Inc. Sloane Square par ci par là à l’aide d’une mousse. Sur mon annulaire, j’ai tamponné le Sloane Square en dégradé (ce verni me rend complètement folle). J’ai ensuite ajouté quelques points blancs à l’aide d’un dooting tool très fin, et PIF PAF POUF me voilà avec une galaxie au bout des doigts ! On ne voit pas bien le Dive Bar, c’est un bleu-vert pétrole très foncé, qui rend presque noir sur les photos. Vous l’aurez compris, rien de très compliqué, et comme dirait mon papa « A l’ombre ça fait foncé, mais à la lumière ça fait un bel effet ! » Merci Papa.

Un peu d’England en Auvergne

Coucou les filles ! Je passe ici en coup de vent entre deux plannings, un pointage de courrier, et une préparation de réunion pendant que mes supers anim’ mènent une veillée trop cool (comme je vous l’ai dit, je suis en colonie). Avant de partir en terre auvergnate, j’ai essayé mon Saint George acheté sur la Pshiiit boutique (au passage, merci Camille, le service est impeccable, papier de soie, jolie plume, petit mot, papier bulle à foison, réception en deux jours, je n’ai jamais vu mieux en matière d’achat de produits ongulaires sur le net). Comment résumer en un mot ce que je pense de ce verni… époustouflant ! Oui, ça le fait bien ! Des reflets superbes dont j’ai du mal à décrire les multiples couleurs, une application orgasmiquement fluide, une très bonne opacité. Il est bien jelly, aucune trace de pinceau, on croirait voir un foil ! Je l’ai ensuite stampé sur le pouce et l’annulaire avec le Nothing Else Metal d’Essie. Trêve de mots, place aux photos (prises à J4) ! Ses reflets renvoient tellement la lumière qu’on voit très mal le stamping, mais pour de vrai on le voit bien hein ! 

Alors, qu’en pensez vous ? Je l’imaginais moins vert et plus bleu, mais il est tout de même tip top caviar !

Sur certaines photos vous pouvez observer les volcans auvergnats. Je considère le puy de Sancy comme mon second chez moi. Il y a à peine trois ans je n’y avais jamais mis les ongles, et j’ai à présent la sensation d’un retour aux sources quand je m’y rend. Ce centre, l’équipe, c’est vraiment une deuxième famille qui nous manque toute l’année, et qu’on retrouve comme si on ne l’avait jamais quitté. Je me sens tellement bien ici.

 D’autres articles sont à venir. A bientôt les filles !

Metallic Chic, en direct du bus qui m’amène en colonie

Salut les filles ! Aujourd’hui je vous présente une manucure chic, métallisée et pailletée ! Voici mes complices dans cette affaire : le Noir Doré de chez Konad, et le célèbre Penny Talk de la collection Mirror Metallic d’Essie. Difficile de « nailarter » ce joli cuivré métallique, j’ai donc opté pour la simplicité, en dégradant le joli Konad de biais. Petite déception car le bougre paraissait vraiment noir, et pas très doré. Je lui ai ajouté de la poudre de paillettes dans les tons du Penny Talk pour l’illuminer un peu… et ce n’était pas forcément mieux. Je ne suis pas douée dans la disposition des paillettes libres… je le sais… mais pourquoi je m’obstine ? Pour conclure, cette manucure a un côté chic et so(m)bre qui se prête très bien à une tenue de soirée, mais qui peut aussi illuminer une tenue de journée hivernale. En guest, vous pouvez voir mon T-shirt Pull & Bear à 9€99.

A l’heure où vous lisez ces lignes, je suis dans un bus en direction de l’Auvergne, avec 40 enfants, quelques copains, je porte un très beau t-shirt bleu « Vacances Pour Tous », et je tente de consoler le petit Enzo qui pleure sa maman, tout en empêchant le grand Kévin de frapper le gentil Maxence pour lui voler sa Nintendo DS, pendant que Maëva, du haut de ses 15 ans, cache ses cigarettes dans ses chaussettes, sans se douter que je la vois. A l’arrivée du bus, je retrouverai ma copine Julie que vous connaissez toutes, et si on a 1 minute 32 devant nous (ce qui n’est pas gagné) on vous préparera un petit quelque chose. La saison commence, être animateur c’est un des plus beaux métiers au monde, qui demande une disponibilité de 24/24h, vous comprendrez donc que le blog tourne au ralenti pendant l’été, mais je ne vous oublie pas 😉

Mon premier Essie, un Mirror Metallics. Coup de foudre !

Bonjour les filles ! Aujourd’hui je vous présente une manucure girly, et j’en profite pour vous parlez de la rencontre entre mes ongles et les vernis Essie, mais par n’importe lesquels ! Les Mirror Metallics !

Je ne suis pas adepte du total look metal, j’ai donc fait un petit NA avec. J’ai appliqué quelques couches de Koala Bear-Y (O.P.I), puis j’ai dilué une goutte de Facétieuse (LM) avec une goutte de diluant Mavala, avant de le dégrader à l’éponge sur mon Koala Bear-Y bien sec. Après avoir laissé sécher tout ça, j’ai fait quelques points de Nothing Else Metal au dooting tool. J’ai gardé un accent nail au Nothing Else Metal sur lequel j’ai ensuite fait un dégradé de points des deux autres vernis. On colle un strass Swarovski  (trouvé chez Mellow) sur la base de chaque ongle, et voilà 🙂

Nothing Else Metals est la version parme des Mirror Metallics. Entre ce petit trésor et son fréro, le No Place Like Chrome (argenté), la nuance est subtile ! Si subtile qu’en sortant du Monoprix, j’ai été prise d’une crise de panique, pensant avoir acheté deux fois le même verni ! Il est très agréable à l’application, attention quand même aux marques de pinceau. D’ailleurs, parlons-en de ce pinceau : c’est une tuerie ! Plat, au bout arrondi, il permet une application parfaite sans salir les cuticules. Je le kiff-sa-race-de-sa-maman-ouaich-gros ! Revenons au contenu du flacon : l’opacité en une couche de ces Mirror Metallics est impressionnante, et leur séchage est rapide. Bref, cette collection, je l’aime à la folie. Je compte bien l’acquérir en entier, petit à petit, car les vernis Essie sont tout de même à 11€90 dans mon Monoprix ! Sur ce coup, j’ai bénéficier d’une remise de 8€, voilà pourquoi j’en ai pris deux. A présent je vais devoir attendre un peu et les acheter un par un. En attendant, je vous laisse baver !