Chocolight ! Ou le gradient par les DS d’O.P.I

Par cette belle matinée d’août, je vous présente un dégradé aux couleurs totalement hors saison ! Oui, les marrons, chocolats, caramel, et autres couleurs portant un nom de nourriture, c’est plutôt pour l’automne ou l’hiver, mais au diable les idées reçues et les habitudes !

Parlons un peu des vernis ayant contribué à la réalisation de cette manucure : Mystery et Illuminate de la collection DS d’O.P.I.

Mystery, c’est tout plein de paillettes dorées qui baignent dans un verni très foncé, noir violacé. Dans son flacon il fait très envie. Seulement voilà, une fois sur les ongles, c’est autres chose. Les paillettes qu’on voit pourtant si bien à travers le verre épais de cette petite fiole sont aux abonnés absents une fois le produit appliqué. On pense que ça va scintiller de partout, mais le doré se transforme finalement en un marron cuivré bien trop terne. La brillance non plus n’est pas au rendez-vous. Le fini n’est ni mat ni brillant, en gros c’est un fini « pas fini ». La texture pâteuse du produit le rend assez désagréable à appliquer, mais le supplice ne dure point longtemps puisque il est parfaitement opaque en deux couches. Et surprise lors du démaquillage de l’ongle : une fois la pâte foncée retirée, on aperçoit une nouvelle couche… les paillettes dorées ! Elles sont là, agglutinées toutes ensemble, formant un tapis précieux, telle une feuille d’or posée sur l’ongle. Mais comment on-t-elle atterri là ? Sont-elles trop lourdes pour flotter à la surface du produit ? Dans le flacon elles sont pourtant bien réparties. Mystery est pour moi un véritable mystère, mais aussi une grande déception. Le seul mérite qu’il ai est de porter son nom parfaitement bien.

Illuminate, lui aussi, porte bien son nom. Un caramel rempli de paillettes holographiques. Il ne me tentait pas trop dans son flacon, mais une fois dégradé sur son pote mystérieux il m’a totalement séduite. Pour le coup, c’est un feu d’artifice ongulaire ! Ça scintille, ça brille, c’est festif et très lumineux. Il est opaque en deux couches, et son fini brillant est cette fois ci bien brillant. Pour ce qui est de l’application « normale », je ne peux vous donner aucun renseignement car je l’ai tamponné à la mousse, la texture m’a parue fluide et agréable. Illuminate m’a permis d’illuminer le terne Mystery pour une manucure plutôt automnale, cependant il est assez clair et lumineux pour être utilisé en été, et ses paillettes holo le classent dans les incontournables pour les festivités hivernales. Sa couleur de base est passe partout et s’associe facilement avec de nombreuses teintes. C’est un verni utilisable en toute saison, et ça me plait !

D’autres vernis de la collection DS attendent patiemment dans ma vernithèque, je vous les montrerai quand j’en aurai l’occasion.

Publicités

Je suis une warrior du stamping

Salut les filles, aujourd’hui je vous présente un joli verni rouge de chez O.P.I, et un combat : lui stamper la face.

-20% sur tout le magasin Sephora rue Sainte Catherine (jusqu’à ce soir), bah moi je craque complètement, et hop, 3 O.P.I de plus. Je vous présenterai ses potes plus tard, mais aujourd’hui c’est lui la star, ce joli rouge lit de vin, portant le nom de Malaga Wine.

Texture très fluide, opacité parfaite en deux fines couches, son fini laquée extra brillant et super lisse m’a tout de suite séduite. Je l’aimais éperdument, jusqu’au moment où… j’ai voulu lui stamper la tronche. Hé béh oui, parce qu’un vernis, même quand je l’aime très fort, je ne peux pas m’empêcher de lui coller strass, paillettes, stripper ou autre fioriture sur la face.

Armée d’un verni Konad blanc, de ma plaque Konad XL série C, de mon tampon et son racloir, je passe à l’attaque, pensant que ce sera un jeu d’enfant. C’était sans compter sur la laque anti-adhésive du Malaga Wine. Une tentative, puis deux, puis trois. Y’a pas moyen, le motif reste sur le tampon, ou s’imprime partiellement. Et là : PAF ! Illumination ! La base coat, ça sert à protéger les ongles de la pigmentation patati patata, mais aussi à fixer le verni ! J’applique donc une couche de base, je laisse sécher, et je retente de stamper le malotru. Hallélujah ça fonctionne ! Bon, une seconde couche de base n’aurait pas été de trop, j’ai eu du mal à stamper les bouts des ongles, mais c’est déjà un peu mieux.

On ajoute un stripper argenté, un strass, top coat, et voilà ! Je vous l’accorde, le stamping est loin d’être parfait, car la boulette que je suis a tartiné joyeusement son top coat en oubliant que le motif bave si on repasse plusieurs fois dessus.

Ce n’est pas une réussite artistique, mais ça reste une victoire sur ce verni récalcitrant. Et puis de loin, dans la pénombre, avec une bonne myopie, c’est magnifique.

Prochainement : NA au stripper, et article sur le stamping, mais le vrai de vrai, avec tous les trucs à faire et ne pas faire, itou itou ! Parce qu’en trucs à n’pas faire, je m’y connais.

Ha oui, faut que j’me trouve une signature aussi ! Parce que vous quitter comme ça, c’est frustrant.

Oriental ou sapin de Noël ?

Salut les filles ! Voici mon dernier article, avant une absence d’une semaine. Je m’en vais près de Royan pour accompagner des CM1 CM2 en classe de mer avec des copains animateurs, et ça c’est trocoule.

Je vous laisse donc méditer sur cette déco.

Bon, je vous préviens tout de suite, j’en suis pas fière. Je ne l’ai portée qu’une journée, car c’est un semi-raté.

L’idée de base, quand j’ai reçu ce Peel Off’s (n°1017 Gold) était de faire un nail-art d’inspiration orientale. J’ai donc passé des semaines à chercher un joli bleu nuit profond. J’ai finalement craqué pour le Yodel me on my cell, de chez O.P.I, qui s’avère être, après 3 couches, un magnifique bleu… canard ! On s’éloigne de mon idée de base, mais tant pis, il est joli, je lui colle le Peel Off’s.

Et c’est à ce moment que j’ai un peu craqué mon slip ! J’aurais pu m’en tenir là, mais nan ! Je trouvais la base de l’ongle un peu vide, et je n’ai pas su contenir mon envie de paillettes. Et me voilà comme une hystérique avec mon pinceau éventail, à faire n’importe quoi avec ces paillettes dorées beaucoup trop jaunes. Trop occupée à les disperser absolument partout (sur la table basse, sur le canapé, sur mes chatons), je ne me suis pas aperçue immédiatement  de la mochitude de la chose ! (Il faut savoir que j’ai fait ce NA directement après avoir enlevé l’horreur dont je vous parlais dans mon article précédent, seconde preuve que ce jour là je n’étais pas dans une bonne inspiration).

Notes pour moi même : 1 ces paillettes seront parfaites pour une déco Noël Kitch. 2 je dois arrêter de tenter de dessiner des lignes de paillettes, ça ne fonctionne pas ! 3 je dois arrêter de faire mes manucures de nuit, à la lumière artificielle.

Bon, si on enlève le côté trop doré et la mauvaise disposition des paillettes, je suis susceptible d’apprécier cette déco. Mais vous, qu’en pensez vous ? Ça vous choque autant que moi ?

Excusez la mauvaise qualité des photos (temps pourri, donc lumière moche) et le mauvais nettoyage de mes cuticules (mon stylo correcteur est une sacrée bouse, mais ça, je vous en parlerai dans un prochain article).

En revenant de ma semaine de colo, je vous présenterai le NA que je porte actuellement. Simple, bleu, il devrait vous plaire. En attendant, bonne semaine à vous, et j’espère avoir plein de lecture en rentrant (oui, je lis quasiment tous vos articles).

Nail Art Sobriété Printanière

Salut les filles ! Aujourd’hui, j’ai voulu essayer mon nouveau O.P.I : A Grape Fit!

Comme j’ai du mal à porter un verni uni, j’ai fait un petit stamping dessus, et voilà le résultat !

Si, comme moi, vous voulez ajouter des points et des cercles à ce motif printanier, il vous faut, en plus de ce matériel, un dotting tool, un vieux stylo bic, ou un pic en bois, ainsi que de la peinture acrylique blanche et un tissu humide.

Après avoir appliqué 2 couches de A Grape Fit! puis le motif printanier, faites des petits points (qui seront les ronds) de tailles différentes à l’aide de vos différents dotting tools de fortune et de la peinture acrylique.

Comment faire les petits cercles ?

ATTENTION : Cette technique ne fonctionne qu’avec de la peinture acrylique (qui s’efface à l’eau). Pas la peine d’essayer avec du verni, il va juste baver, et vous devrez tout recommencer !

Une fois vos petits points bien secs, faites de nouveaux points (qui seront les cercles) bien épais. Quand vous voyez que les contours des cercles commencent à sécher, passez rapidement le tissu humide par dessus, comme pour effacer le cercle (sans forcer comme un bourrin, sinon il s’effacera vraiment)

Si vous gérez l’paté, il doit vous rester des petits cercles sur l’ongle.

Vous avez terminé, et voilà le résultat !

Sur ces photos, le Grape Fit! fait plutôt parme ou lavande, mais la version réelle est un violet qui tire plus sur le rose que sur les photos. Il est beaucoup plus vif et moins bleu… raisin quoi !

Mon premier Nail-Art avec stamping et Seche Vite

Ça y est ! Après des semaines d’attente, j’ai enfin reçu ma plaque Konad XL et mes mini Seche Vite ! Et bien je crois que cette commande va changer ma vie…

Pour tester le nouveau matos, j’ai réalisé un petit Nail Art en freestyle. Bon, le résultat est loin d’être parfait mais je sais que j’ai tendance à ne voir que les erreurs, ce qui fait de moi une éternelle insatisfaite !

Tout de suite, je vous explique comment réaliser ce NA

Les vernis en détail

Verni couleur : J’ai chosi ce joli O.P.I satiné. J’ai vraiment flashé sur cette couleur en la voyant chez Sephora, mais j’avoue qu’à l’application… bah j’ai été un peu déçue. Il faut 2 voire 3 couches pour une bonne opacité, et bonjour les traces de pinceau (comme sur pas mal de vernis satinés me direz vous, mais je pensais y échapper chez O.P.I, que nenni !). Mais pas de panique, sous un petit Nail Art stamping on ne les voit plus du tout.

Verni stamping : Je trouve que le blanc se marri très bien avec le Teal The Cows Come Home d’O.P.I. J’ai eu ce mini verni Konad dans un kit stamping en promo.

Top Coat : Haaaaa le Seche Vite ! Avec tout le bien qu’on entend sur lui, je ne pouvais pas passer à côté (article à venir) ! J’ai trouvé cette version mini à 2€ sur Naillissima (à ce prix là, forcément, j’en ai pris 3).

Le matériel de stamping en détail

La plaque : trouvée ici (le prix vient de passer à 12€90, j’ai un peu les boules). Le motif utilisé est le deuxième motif de la 6ème ligne (pour la main gauche, par souci de symétrie on applique le premier motif de la 6ème ligne sur la main droite)
Tampon et racloir : trouvés dans le même kit que le verni blanc, mais ce tampon n’est pas idéal pour les plaques XL (le motif ne loge pas en entier). Il vaut mieux prendre un tampon XL, surtout si vous avez les ongles très long. Pour ma longueur ça passe encore, car je n’ai pas besoin de l’intégralité du motif.
Appliquez votre base ainsi que 2 à 3 couches fines de votre verni couleur (jusqu’à opacité parfaite).
Laissez bien sécher.
Nettoyez votre plaque et votre tampon à l’acétone pure avant d’appliquez motif façon french manucure (sur le haut de l’ongle) en centrant la spirale sur l’axe vertical de votre ongle. Laissez bien sécher.
(Article sur la technique du stamping à venir)
Appliquez un peu de top coat sur la partie proximale de votre ongle, en laissant un peu moins d’1mm d’espace avec le motif.
A l’aide du pinceau éventail, saupoudrez les paillettes sur le top coat. Faites tomber les paillettes superflues en tapotant votre doigt.
A l’aide du pic à strass, posez une petite goutte de top coat au centre de la spirale.
Collez un strass dessus.
Appliquez une à deux couches de Seche Vite, et c’est terminé 🙂

Nail Art Pissenlit

C’est l’printemps, j’avais donc des envies de verdure et de soleil, c’est pourquoi j’ai choisi de faire un Nail Art dans les tons verts, avec tout pleins de paillettes !

Le vert n’est pas ma couleur de verni favorite, mais je voulais sortir un peu de mon bleu habituel.

Voilà comment faire !

Le matos de base

Les vernis

En base, choisissez un verni laqué crémeux.

Pour jouer sur les textures, ajoutez un verni satiné plus clair que votre verni de base. Privilégiez les vernis bien épais (pour éviter de repasser 36 fois sur votre ligne, parce que ça prend pas mal de temps)

La peinture acrylique

Comme c’était mon premier essai de nail art à la peinture acrylique, j’ai choisi de n’utiliser qu’une seule teinte, mais celles qui se sentent capables de faire des lignes très fines et qui maîtrisent la peinture acrylique peuvent en utilisez 2 ou 3, le rendu n’en sera que meilleur !

Les paillettes

Choisissez des paillettes très fines, voire de la poudre de paillette.

J’ai trouvé cette poudre de paillettes de la marque Rayher au rayon loisir créatif de l’espace culturel d’un Leclerc (pour les Périgourdines, Leclerc Trélissac).

On peut également la trouver chez Twenga, mais elle est bien plus chère (2€40)

Je la trouve topissime !

Les pinceaux

La méthode

Plus la peine de vous dire de repousser vos cuticules, de posez une base et patati et patata… on passe direct à l’étape Nail Art :

Après avoir appliqué votre couleur de base (la plus foncée) jusqu’à opacité parfaite, tracez vos lignes :

  • à la peinture acrylique : à l’aide du pinceau acrylique. Si la peinture n’accroche pas directement au verni, passez une couche très fine en un seul coup de pinceau (elle ne sera pas du tout opaque et servira seulement d’accroche à la seconde), laissez bien sécher puis appliquez une seconde couche (bien opaque cette fois ci).
  • au verni : à l’aide du pinceau liner pour les bandes les plus fines, et du pinceau acrylique pour les bandes plus épaisses (comme celle qui vous servira à coller vos paillette).
  • la ligne de paillettes : déposez un petit tas de poudre de paillettes dans votre palette. Une fois vos bandes de peinture et de verni bien sèches, tracez une ligne de verni clair au pinceau acrylique. Immédiatement, prélevez des paillettes à l’aide du pinceau éventail (comme si c’était une cuillère), et saupoudrez les sur votre bande de verni frais. Faites tomber les paillettes en excédent en tapotant sur votre doigt, et en époussetant votre ongle avec le pinceau éventail. Une fois les paillettes collées, tapotez dessus pour les « fixer » dans le verni. S’il ne vous reste plus assez de paillettes sur votre ongle après l’avoir épousseté, vous pouvez en rajouter. Pour cela, répétez l’opération en remplaçant le verni clair par un top coat.
Une fois vos lignes sèches et vos ongles débarrassés du surplus de paillettes, appliquez une bonne couche de top coat, et voilà 🙂

Sur cette photo, on voit clairement que je n’ai pas utilisé de scotch pour tracer mes lignes, j’ai essayé mais il mangeait mon verni. Mais si vous avez des autocollants droit pour french manucure, vous pouvez très bien les utilisez ici.

Vous pouvez également agrémenter ce NA en utilisant un stripper doré C’était dans mes intentions mais je n’en ai pas pour l’instant, c’est ma prochaine acquisition ^^

Inspiration : Tartofraises (le sien est bien mieux)