Ella elle l’a… Tututudu, tutudu !

Ce je n’sais quoi, que d’autres n’ont pas, qui nous met dans un drôle d’état…

Ahem, enfin là pour le coup ma copine Ella elle a une french, améliorée par un petit stamping et un strass en cristal Swarovski. Elle voulait une simple french, mais comme c’est un peu facile (Ella, si tu lis ça je sais que tu vas dire « Facile facile, t’as bien galéré quand même ! » mais nous y viendrons plus tard),  je disais donc : comme une french c’est un peu facile, on lui a ajouté une touche de couleur, pour un rendu « simple, mais classe » comme elle dirait.

Revenons à nos galères, et là les filles, j’ai besoin de vos conseils. Première galère : Ella a les ongles striés, mais quand je dis striés c’est pas le petit angle par ci par là, non ! Ses ongles ont l’air d’être faits de l’association de plusieurs petites bandes d’ongles verticales (je sais pas si vous m’suivez). Bref, c’est pas uniforme tout ça, et même avec du verni, ça se voit ! J’ai pourtant posé une base restructurante que je trouvais, jusqu’à aujourd’hui, très efficace. Avez vous une bonne base anti-stries à me conseiller ? Deuxième galère : Le vernis blanc de chez LM, il est pas tip top caviar. Trop épais, limite pâteux, je suis donc à la recherche d’un blanc sympa et pas trop cher pour servir de base et faire les french. En attendant je vais diluer celui là. J’aimerais pouvoir me faire des french sans utiliser de nude, mais malgré les polissages à répétition mes ongles sont encore tâchés de jaune. J’ai l’air d’un de ces vieux dégueux, qui ont toujours une clope à la bouche, et dont les ongles sont tâchés par la nicotine… là encore, j’attend vos conseils.

Petite mise au point avant de vous quitter : Je sais que je suis un peu absente en ce moment mais c’est pour la bonne cause. Je pars en colo quasiment tout l’été (qu’on soit d’accord, pas en tant que colon hein), j’aurai donc un peu beaucoup de mal à me faire les ongles et à publier ici, alors je vous prépare quelques articles d’avance, pour que vous ne m’oubliez pas complètement pendant ces deux mois. A mon retour, je vous présenterai tout pleins d’articles, car une de mes copines de colo n’est autre que la génialissime Julie, et nous allons essayer de vous préparer des petits trucs sympas à quatre mains.

Je suis une princesse

Hier, à la tombée de la nuit, je me suis lancée dans une manucure avec mes Kiko Light Lavender (338), et Light Blue (340). Mais quand il est tard et qu’on n’y voit plus rien, mieux vaut faire des choses simples et rapides. Un Peel Off’s (n°1021), quelques strass en cristal et me voilà transformée ! J’ai l’impression d’être un princesse ! Mais pas une princesse du style Stéphanie de Monaco, avec pleins d’obligations, d’associations caritatives, et une vie finalement assez ennuyeuse, non ! Plutôt une princesse de dessins animés, comme Cendrillon ou La Belle au bois dormant. Oui, avec ses ongles je me vois bien Princesse Kiko, fille du roi Polish et de la reine Nail, ennemi d’Acétone, une vieille sorcière aigrie et jalouse, qui cherche par tous les moyens à me faire disparaître afin de régner sur le royaume de Vernithèque. Bon, ça manque un peu de paillette pour faire totalement princesse, mais je trouvais ça assez kitch comme ça.

En ce qui concerne les vernis : le 338 est un parme très doux, qui rappelle la lavande, et le 340 est un joli bleu piscine, parfait pour l’été. Leur texture est identique, ce sont des crèmes au séchage rapide, dont l’opacité est plutôt bonne (2 couches ici). Cependant, j’ai un peu galéré pour les appliquer sans faire de traces, et j’ai remarqué qu’ils avaient légèrement tendance à buller, car leur fini n’est pas parfaitement lisse. Mais avec un bon top-coat, tout ces petits défauts disparaissent, et pour 2€50 l’unité, je dis OUI !

Je suis une warrior du stamping

Salut les filles, aujourd’hui je vous présente un joli verni rouge de chez O.P.I, et un combat : lui stamper la face.

-20% sur tout le magasin Sephora rue Sainte Catherine (jusqu’à ce soir), bah moi je craque complètement, et hop, 3 O.P.I de plus. Je vous présenterai ses potes plus tard, mais aujourd’hui c’est lui la star, ce joli rouge lit de vin, portant le nom de Malaga Wine.

Texture très fluide, opacité parfaite en deux fines couches, son fini laquée extra brillant et super lisse m’a tout de suite séduite. Je l’aimais éperdument, jusqu’au moment où… j’ai voulu lui stamper la tronche. Hé béh oui, parce qu’un vernis, même quand je l’aime très fort, je ne peux pas m’empêcher de lui coller strass, paillettes, stripper ou autre fioriture sur la face.

Armée d’un verni Konad blanc, de ma plaque Konad XL série C, de mon tampon et son racloir, je passe à l’attaque, pensant que ce sera un jeu d’enfant. C’était sans compter sur la laque anti-adhésive du Malaga Wine. Une tentative, puis deux, puis trois. Y’a pas moyen, le motif reste sur le tampon, ou s’imprime partiellement. Et là : PAF ! Illumination ! La base coat, ça sert à protéger les ongles de la pigmentation patati patata, mais aussi à fixer le verni ! J’applique donc une couche de base, je laisse sécher, et je retente de stamper le malotru. Hallélujah ça fonctionne ! Bon, une seconde couche de base n’aurait pas été de trop, j’ai eu du mal à stamper les bouts des ongles, mais c’est déjà un peu mieux.

On ajoute un stripper argenté, un strass, top coat, et voilà ! Je vous l’accorde, le stamping est loin d’être parfait, car la boulette que je suis a tartiné joyeusement son top coat en oubliant que le motif bave si on repasse plusieurs fois dessus.

Ce n’est pas une réussite artistique, mais ça reste une victoire sur ce verni récalcitrant. Et puis de loin, dans la pénombre, avec une bonne myopie, c’est magnifique.

Prochainement : NA au stripper, et article sur le stamping, mais le vrai de vrai, avec tous les trucs à faire et ne pas faire, itou itou ! Parce qu’en trucs à n’pas faire, je m’y connais.

Ha oui, faut que j’me trouve une signature aussi ! Parce que vous quitter comme ça, c’est frustrant.

Nail Art Titanic

Article trèèèèèèèèèès en retard, sur un Nail Art que j’ai fait début avril.

J’ai voulu tester la technique du marbré. A l’époque, les trois quarts de mes vernis étaient bleus. Va pour le marbré bleu. (Tuto photo sur le marbré prochainement)

Sur ce fond marbré, j’ai improvisé un petit NA en ajoutant le Peel Off’s n°1063 dans sa version silver !

Trois petits strass de couleurs différentes (ok, ils sont pourris, j’ai changé de marque depuis), top coat et hop ! Le tour est joué.

Je n’avais pas encore de Seche Vite quand j’ai fait ce NA, mais il m’aurait été bien utile pour atténuer ce méchant relief pacouledutou !

Mais pourquoi Titanic ?

A l’occasion du jesaispluscombien ème « anniversaire » du naufrage du plus célèbre paquebot du monde, on nous a balancé pas mal de documentaires, films et tout le tralala sur le Titanic.

J’ai bien aimé, mais voilà… j’ai fait des cauchemars pendant bien une semaine. Lundi : mon chéri et moi sommes sur un énorme bateau, qui coule. Mardi : je suis Rose… et je meurs. Mercredi : je me noie… bref, la totale (et encore, je ne me souviens pas de tout) !

J’ai ensuite fait ce NA, sans réfléchir. Et en le regardant bien, j’y ai vu un symbole du Titanic ! Béh oui, enfin, vous voyez pas ?! Le marbré, c’est l’océan glacé ! Le Peel Off’s, les vagues déchaînées ! Et les trois strass… on dirait trois des quatre cheminées (on peut supposer que la quatrième est déjà enfouie sous les eaux).

Bon, ok, c’est un peu exagéré, mais les faits sont là ! Je n’ai plus fait de cauchemars dès que j’ai réalisé la symbolique de ce nail art… coïncidence ? Je vous laisse y réfléchir…

A ma copine Margaux [L’histoire du Nail-Art du week-end]

A cours d’inspiration pour mon Nail-Art du week-end, j’ai demandé son avis à mon super chéri : « Pacman ! Ça fera plaisir à Margaux ». Margaux, c’est une super copine à moi, on vit loin l’une de l’autre mais parfois, on se voit.

J’ai la chance d’être étudiante dans la superbe ville qu’est Bordeaux. De temps en temps, mon chéri et moi, on rentre en Dordogne chez nos parents pour le week-end. Souvent, quand on rentre, on mange chez Quik avec ma copine Margaux le vendredi soir. Mais ça se prévoit toujours à la dernière minute, donc je n’sais jamais quand je vais la voir, ma copine Margaux. Ma copine Margaux, elle est gentille, elle est marrante, elle est jolie, elle est intelligente, elle a un rire de petite chouette, elle a toujours pleins de trucs trop biens à raconter, et elle me laisse lui faire les ongles. Bref, ma copine Margaux c’est une super copine. Ma copine Margaux, elle a un tatouage Pacman sur le poignet, parce que Pacman lui fait penser à son papa, mais moi quand je vois Pacman je pense à ma copine Margaux.

Demain, mon chéri et moi, on rentre chez nos parents. Je n’sais pas si je vais manger un Quik avec ma copine Margaux, mais si c’est le cas, j’espère que mes ongles la feront sourire.

Mon premier Nail-Art avec stamping et Seche Vite

Ça y est ! Après des semaines d’attente, j’ai enfin reçu ma plaque Konad XL et mes mini Seche Vite ! Et bien je crois que cette commande va changer ma vie…

Pour tester le nouveau matos, j’ai réalisé un petit Nail Art en freestyle. Bon, le résultat est loin d’être parfait mais je sais que j’ai tendance à ne voir que les erreurs, ce qui fait de moi une éternelle insatisfaite !

Tout de suite, je vous explique comment réaliser ce NA

Les vernis en détail

Verni couleur : J’ai chosi ce joli O.P.I satiné. J’ai vraiment flashé sur cette couleur en la voyant chez Sephora, mais j’avoue qu’à l’application… bah j’ai été un peu déçue. Il faut 2 voire 3 couches pour une bonne opacité, et bonjour les traces de pinceau (comme sur pas mal de vernis satinés me direz vous, mais je pensais y échapper chez O.P.I, que nenni !). Mais pas de panique, sous un petit Nail Art stamping on ne les voit plus du tout.

Verni stamping : Je trouve que le blanc se marri très bien avec le Teal The Cows Come Home d’O.P.I. J’ai eu ce mini verni Konad dans un kit stamping en promo.

Top Coat : Haaaaa le Seche Vite ! Avec tout le bien qu’on entend sur lui, je ne pouvais pas passer à côté (article à venir) ! J’ai trouvé cette version mini à 2€ sur Naillissima (à ce prix là, forcément, j’en ai pris 3).

Le matériel de stamping en détail

La plaque : trouvée ici (le prix vient de passer à 12€90, j’ai un peu les boules). Le motif utilisé est le deuxième motif de la 6ème ligne (pour la main gauche, par souci de symétrie on applique le premier motif de la 6ème ligne sur la main droite)
Tampon et racloir : trouvés dans le même kit que le verni blanc, mais ce tampon n’est pas idéal pour les plaques XL (le motif ne loge pas en entier). Il vaut mieux prendre un tampon XL, surtout si vous avez les ongles très long. Pour ma longueur ça passe encore, car je n’ai pas besoin de l’intégralité du motif.
Appliquez votre base ainsi que 2 à 3 couches fines de votre verni couleur (jusqu’à opacité parfaite).
Laissez bien sécher.
Nettoyez votre plaque et votre tampon à l’acétone pure avant d’appliquez motif façon french manucure (sur le haut de l’ongle) en centrant la spirale sur l’axe vertical de votre ongle. Laissez bien sécher.
(Article sur la technique du stamping à venir)
Appliquez un peu de top coat sur la partie proximale de votre ongle, en laissant un peu moins d’1mm d’espace avec le motif.
A l’aide du pinceau éventail, saupoudrez les paillettes sur le top coat. Faites tomber les paillettes superflues en tapotant votre doigt.
A l’aide du pic à strass, posez une petite goutte de top coat au centre de la spirale.
Collez un strass dessus.
Appliquez une à deux couches de Seche Vite, et c’est terminé 🙂

Nail Art CanDysco

Bonjour à toutes et tous ! Ce petit nail art est en fait le résultat d’une succession d’échecs, d’un manque de luminosité de mon salon, d’un peu de fatigue et de beaucoup d’agacement.

Vendredi soir, sous une petite lampe pas très efficace, je tente un water marble dans les tons violets. Après 3 essais, c’est officiel : mes vernis ne se prêtent pas à cette technique… (d’ailleurs, si vous connaissez des vernis qui supportent le water marble, je prends) !
Tant pis, je pars sur un marbré, toujours dans les violets. Arrivée à la deuxième main… c’est trop moche, j’en ai partout. J’efface tout.

J’applique finalement 3 couches de violet, et un peu de paillettes sur l’annulaire, histoire de ne pas me sentir « nue » des ongles.

Je ne sais quelle inspiration divine m’a donnée l’idée du cupcake (certainement les supers magnets de mon frigo). Bref, voici la méthode.

On a besoin de quoi ?
  • deux vernis dont les couleurs se marient bien, dont une qui ait du pep’s. Ici, le « Prune » de la marque Miss Den (qu’on trouve en grande surface), et un rose bien flashy de chez Salomé (sur les marchés, et pour les Bordelaises : 1€ chez Folie Cosmetic)
  • un verni blanc bien opaque (ici un Konad)
  • un top coat pailleté (j’ai choisi un top coat à paillettes roses de chez Salomé)
  • un verni argenté (ou doré, en fonction de ce qui va le mieux avec vos autres couleurs)
  • un petit strass dans les tons
  • un liner court ou un pinceau fin

Comment ça marche ?

Vernissez vos ongles avec votre couleur n°1 (celle qui a le moins de pep’s).

A l’aide du liner ou du pinceau , tracez une bande verticale de la couleur n°2 (celle qui a du pep’s) des deux côtés de la moitié distale de votre ongle (en laissant une bande de couleur 1 sur les extrémités), ainsi qu’au milieu de l’ongle. Ces deux bandes de couleur 2 seront les « limites » du moule en papier de votre cupcake. Pas besoin de mettre de scotch pour tracer vos bandes, l’effet « fait main » et « imparfait » se prête très bien à cette déco.

Ensuite, toujours au liner, tracez deux bandes argentées/dorées juste à droite des deux bandes de couleur 2 les plus à gauche. Il doit vous rester deux bandes de couleur 1 à droite des bandes argentées/dorées.

Votre moule à cupcake est fait, dès qu’il est sec, on passe au glaçage !

Directement au pinceau de votre verni blanc, faites des « vagues » passant par dessus le haut de vos bandes, puis finissez le tas de crème de la même façon (enfin pas des vagues comme dans la mer, plutôt des vagues comme un nuage… on s’comprend hein ?).

Avant que la crème sèche, posez un strass sur le sommet du cupcake.

Une fois la crème sèche, à l’aide d’un liner, déposez du top coat pailleté sous le strass, ainsi qu’au milieu de la crème, toujours en formant des « vagues-de-nuage ».

Attendez que tout soit bien sec avant de passer une couche de top coat (en ne passant le pinceau qu’une fois à chaque endroit, pour éviter de faire baver les dessins).

Et voilà ! Vous avez un joli-mignon-petit cupcake au bout du doigt 🙂

Je profite de cet article pour vous parlez de ma nouvelle acquisition pour laquelle j’ai un vrai coup de coeur. Comme vous l’avez certainement remarqué, j’ai un verni 3D sur l’annulaire. Ce « Sloane Square » de chez Nails Inc. est en vente chez Sephora (14€). Il est vraiment top ! Il brille de mille feux en une couche seulement. Un top coat fin suffit à le couvrir sans le ternir. Même au toucher il est très sympa, il fait un peu granitique 🙂

J’adore l’effet disco qu’il donne à ce nail. Si vous cherchez un bon 3D, ce verni vaut le coup !